Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

sarkozy-poutine.jpg

 

 

L'exposition Nationale Russe, au Grand Palais, du 11 au 15 juin 2010 va agrémenter cette année russe en France et consacrer un certain rapprochement entre Paris et Moscou, entre Sarkozy et Poutine,

 

la-mafia-poutine-sarkozy-21.jpg

 

 qui se concrétisera, certainement, par une vente d'une Corvette de type Mistral à l'ancien pays des tsars ! La culture, oui, mais le business, c'est mieux !

 Les relations avec la Russie furent toujours incertaines. Belliqueuse hier, amicale aujourd'hui.

Battu à Austerlitz, à la Bataille des Trois Empereurs, en 1805, puis à Eylau et à Friedland, le tsar à Alexandre 1er, n'aura le choix que de traiter avec le « petit corse », à Tilsit, emmenant Napoléon sur une radeau au gré des flots du Niemen, acceptant une alliance de circonstance et un blocus continental qui devait axphyxier la perfide Albion.

 

tilsit.jpg

 

 

 

 

Mais l'ours russe ne joua pas vraiment le jeu, et le Corse décida, en juin 1812 de défier l'immense Russie. Les phalanges impériales prirent Moscou, après la bataille de Borodino, mais l'hiver russe et la steppe glaciale firent le reste, emportant, sous la neige et le froid, les reliquats d'une armée impériale en décomposition, traversant piteusement, les flots glaçonneux de la Berezina.

 

rambaud-neige-russie-berezina.jpg

 

 

 La campagne de Russie, fut le chant du cygne de l'Empire napoléonien, Napoléon ne se remit jamais de ce désastre qui fut figé à jamais dans les Mémoires de Caulaincourt.

 

 

Près de 40 ans plus tard, le 2nd Empire prendra sa revanche lors de la guerre de Crimée, que la France et l'Angleterre firent à la Russie pour contrer son expansionnisme vers les Détroits du Bosphore et des Dardanelles.

 

Phare-de-Leandre--2005--Giraud-Thierry.jpg

 

 Première guerre moderne, avec pour la première fois, l'utilisation de la voie ferrée, du télégraphe, et de la photographie, puisque le conflit fut gravé par l'appareil rustique de Roger Fenton,  et immortalisé par Errol Flynn et sa charge de la brigade légère !

 

flynn-charge-brigade-russie.jpg

 

 La prise de Sébastopol, forteresse presque inexpugnable de la presqu'île de Crimée, scellera la défaite russe, en 1856, et consacrera la  revanche du neveu, Napoléon III,  qui lavait dans le sang la défaite de son prestigieux oncle !

 

En 1876, c'est Jules Verne qui arrimera la Russie dans l'imaginaire occidental, en narrant les aventures extraordinaires d'un courrier du tsar, Michel Strogoff, qui, en Sibérie, à Irkoutsk, cité natale de mon grand-père, allait combattre les hordes tatares, métaphore du péril jaune mençant l'Europe.

 

 

 

 

 

De l'imaginaire à la diplomatie, il n'y avait qu'un pas !

 

La Republique esseulée de la fin du 19eme siècle, ruminant sa défaite contre la Prusse et anticipant, déjà, une revanche incertaine contre son teuton d'ennemi, se rabibocha, contre tout attente, avec la Russie monarchique ...L'alliance de la carpe et du lapin prit la forme du superbe pont Alexandre III, traversant la Seine,

 

alexandre-III-bridge-paris-pont.jpg

 

d'une alliance militaire et d'un emprunt russe qui draîna l'épargne française dans la lointaine Russie.

 

emprunt-russe-tsar.jpg

 

 

 

 

Si le faible tsar, Nicolas II, totalement soumis aux désirs de l'Impératrice et de son mentor, Raspoutine,

 

raspoutine_012123.jpg

 

 tint la promesse de son Alexandre de père et attaqua l'Allemagne, durant la 1ere guerre mondiale, la révolution bolchevique, en 1917, sonna le tocsin de l'alliance franco-russe et l'argent hexagonal fut congelé dans le permafrost sibérien …

 

permafrost-features-on-kvadehukslette.jpg

 

 

 

La peur du bolchevique fut répulsive pour la France de l'entre-deux-guerres,

 

1919-affiche-comment-voter-contre-le-bolchevisme.jpg

 

 

 

 et si Laval, le palindrome auvergnat de Chateldon, sut parler au Petit Père des Peuples, en lui faisant signer un accord d'assitance mutuelle, en 1934,

 

staline-et-laval.jpg

 

 les notables radicaux de la IIIeme République ne voulurent pas entendre parler de cet accord avec le dictateur géorgien. Le pacte germano-soviétique d'août 1939, fruit des errements occidentaux et de l'opportunisme stalinien,  ne fit que creuser le fossé entre les deux pays  

htiler-staline.jpg

 

et il fallut la folie hitlérienne et l'immense sacrifice soviétique pour réconcilier la France et l'URSS sur l'autel de la victoire …De Gaulle ne fut pas vraiment impressionné par le petit géorgien à la face vérolée, mais il pressentit la servilité de son entourage, comme Gide, avant guerre, avait soupçonné, lors de son Voyage en URSS, la terrible réalité qui se cachait derrière les villages Potemkine !

 

Puis, la guerre froide prit ses aises, la France atlantiste ne fit que mirer la décomposition du système bureaucratique soviétique, et de ses gérontes qui levaient difficilement la main, pour saluer une foule aboulique. l

Ce gâteux de Brejnev,

 

brejnev-honecker-rda-cccp.JPG

 

 le sénile Tchernenko,

 

tchernenko-urss.jpg

 

 

le tchékiste Andropov,

 

andropov-yuri.jpg

 

ne purent sortir la patrie des soviets d'une torpeur bureaucratque et le sympathique Gorby ne fit que dissoudre le peu de foi(e) qu'il restait dans le système,

 

Gorbatchev-Honecker-Reuters_articlephoto.jpg

 

 pour passer la main à l'alcoolique Boris Eltsine

 

eltsine-vodka-smile.jpg

 

 

 

 Depuis la chute de l'URSS, les relations furent plutôt bonnes avec le russophile Chichi,

 

matriochka_france1.jpg

 

et sans relief avec  Sarko l'américain...

 

sarko-usa.jpg

 

 

 

jusqu'à cette année russe qui relance une amitié réelle, jusqu'à la prochaine crise !

Un petit Quizz pour savoir si vous avez bien tout retenu, avant de finir avec le facétieux et regretté Boris, un homme qui avait le foie dans la Russie !

 

Jean-Lefebvre.jpg

 

 Je ne me lasse d'ailleurs pas de ce fou rire clintonien !

 

massimo_gargia.jpg

 

 

Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0