Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

in_memoriam.jpg

 

Ca fait 27 ans que sur un petite route, dans un froid glacial, en ce jour de décembre 1984, tu t'es fracassé sur un platane, vers le Puy-Saint-Réparade, alors que tu retournais d'une fête à Châteauneuf-le-Rouge. Je ne sais pas pourquoi ton image est ressortie de l'oubli, dernièrement, peut-être parce qu'en essayant de retrouver quelques bribes de souvenirs sur mon adolescence, en tapant ton nom sur Google, je n'ai rien trouvé, comme si tu n'avais jamais existé. On s'était connu enfant, au catéchisme du mercredi, à Pertuis et on s'était toujours un peu suivi. Au Lycée Emile Zola d'Aix-en-Provence, tu trimbalais ta moue très british, avec ton blouson en cuir noir et tes cheveux blonds mi-longs, le visage souvent fermé mais l'ironie mordante. C'est ce côté Droopy ambulant qui te rendait singulier,

 

droopy happy

 

une fausse lenteur qui rendait fou tes adversaires au baby-foot, avec ta feinte moisie qui marchait à tous les coups, ponctuée par un sourire narquois !

 

baby41.jpg

 

Je me rappelle que lorsque je ratais le bus scolaire Sumian, et que je partais du magasin de mon père, la Coopérative Agricole Provence-Languedoc (CAPL) à Pertuis, en faisant de l'auto-stop, tu me faisais monter dans ta vieille Solara rouge,

 

solara-simca.jpg

 

et tu roulais tambour-battant en faisant crisser les pneus dans le virage de Célony, avant d'arriver au lycée Zola à Aix-en-Provence. Et puis il y eut ce mois de décembre 1984, avec cette grande fête qui se profilait, un samedi soir, à Châteauneuf-le-Rouge. C'était dans une grande propriété où  cette grande fiesta s'organisait, avant-goût des futures "rave party" ! On s'était d'ailleurs croisé, dans cette soirée assez arrosée, et on avait trinqué ensemble, hilares. Et puis, le lundi suivant, au lycée, j'avais appris la nouvelle, par la bouche de tes amis ...en rentrant de la soirée vers Pertuis, tu avais percuté un arbre, dans cette froide nuit de décembre et tu étais mort sur le coup ... C'était l'époque où la jeunesse française payait un lourd tribut au Moloch automobile !

27 ans plus tard, je te rends donc ce petit hommage, pour te sortir de cet oubli mémoriel, en t'offrant un petit bout d'éternité virtuelle !

Un petit retour sur cette année 1984, avec un pot pourri des chansons de l'époque, que Teddy Ligier a forcément écouté !

 

 

 

 

 


Tag(s) : #Personnel

Partager cet article

Repost 0