Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog





























Robert Rauschenberg ...la future star du foot anglais ? Un candidat recalé de la Star Ac' ?  Le petit ami de Britney ? Non ! Un des géants de l'art américain, qui vient de décéder, aujourd'hui, à l'âge de 82 ans.
Né dans les remous de l'Amérique des années 20, époque où les codes artistiques explosaient littéralement, sous l'effet des dadaïstes et des surréalistes, l'artiste texan va parcourir le vaste monde, de Paris à New-York, en passant par l'Afrique du Nord pour développer son inspiration artistique. S'inspirant de
Dada, il transcendera vite les catégories artistiques,  exploitant les esthétiques transversales avec les collages et les combinaisons, qui feront de lui le pape du Combine painting.

Rauschenberg, comme Jasper John ou Andy Warhol, furent les artistes du nouvel âge consumériste, comme Michel-Ange, Botticelli ou Véronèse furent les princes des l'humanisme. Noyés dans cette société des objets, produits à la chaîne, perdus dans ce nuage médiatique permanent, où les images chassaient les icônes, projetés dans ce monde sécularisé où l'art avait perdu ses prérogratives religieuses, Rauschenberg a décliné sous toutes les formes les potentialités esthétiques de notre société de consommation, combinant, l'unique et le commun, le sacré et le séculier, le sublime au  laid, conjugaisons improbables et surprenantes qui s'épuisaient souvent dans la parodie de nos us et coutumes consuméristes !
L'art contemporain surfe souvent sur des effets de mode qui ne me conviennent guère, et j'ai déjà souligné mon agacement face aux Mickey peroxydés d'un
Jeff Koons, à des nus aux jambes écorchées qui descendent la Canebière ou à des serpières qui servent de viatique à la création artistique ... Si l'art a épuisé l'objet pour se résumer dans l'intention et dans la démarche, il n'en reste pas moins que certains artistes sont aussi doués dans la peinture que moi dans la broderie, et qu'ils tiennent souvent leur succès par un épais carnet d'adresses, qui va du galeriste, ami de la famille, au mécène naïf en quête de distinction.
Rien de tout ça chez Robert Rauschenberg, qui se singularisait du tout venant par la diversité de son oeuvre, l'originalité de ses sujets, et les magnifiques compositions chromatiques et combinaisons aléatoires qui peuplent sa stupéfiante carrière créative !

Avant de faire un petit tour dans la BMW de Rauschenberg, testez-vous sur vos connaissances de l'art au XXeme siècle, en répondant à ce
QUIZZ.













Tag(s) : #Peinture

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :