Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nu-descendant-la-Canebi-re--Frederic-Clavere--1997.JPGMe voici à Marseille, depuis deux jours, à l'hôtel Le Richelieu, au début de la Corniche John F.Kennedy, avec une superbe vue sur la mer. Hier, je suis allé dire bonjour à la Bonne Mère, en passant par le Vallon des Auffes et Malmousque, aujourd'hui, après un périple à l'Estaque, pittoresque port, cadre privilégié des films de Robert Guédiguian, je suis allé visiter le musée de la Vieille Charité, entre la cathédrale et le  Panier. Ancien hospice superbement rénové, ce musée étalé sur 3 étages offre une magnifique collection d'arts premiers, notamment des masques mexicains et africains, ainsi que d'étonnantes têtes grimées, trophées guerriers pour certaines peuplades océaniennes et sud-américaines, notamment les Asmat de Nouvelle-Guinée et les Mundurucu du Brésil, sans oublier les têtes réduites des Jivaros ! La salle égyptienne, réduite, révèle des pièces exceptionnelles, notamment un buste de Sekhmet léontocéphale de toute beauté !
Au rez-de-chaussée, les collections d'arts contemporains. J'avoue que je suis plutôt un admirateur de la Renaissance italienne et flamande, et que j'aurais tendance à ne jurer que par Giovanni Bellini, Titien, Jérôme Bosch ou Peter Bruegel ...mais je ne suis pas insensible à l'art contemportain, et j'avais adoré le Musée National Picasso, cet été à Paris ou les collections de peintures modernes au Palais de Tokyo. Mais j'avoue que certaines oeuvres me laissent perplexes ...Certes, l'artiste se fait l'écho de son époque, et les compositions picturales reflètent les imaginaires et les changements de mentalité. Lorsqu'on mire un tableau de Véronèse, et ses cadrages en contre-plongée, on comprend très vite que le peintre s'inscrit dans le mouvement humaniste qui mettra l'homme au centre des préoccupations de la renaissance.
Mais lorsque j'observe ce Nu descendant la Canebière de Frédéric Clavère, de 1997, ou ces Deux lignes, un horizon, de Marc Quer, de 1993, qui consiste en une serpière accrochée au mur, je ne vois pas trop l'objectif de l'oeuvre et je me demande même si, il n'y a pas, quelque part, un peu du foutage de gueule !  Malevitch avec son fameux Carré blanc sur fond blanc, ou Marcel Duchamp avec son Urinoir avaient eu le mérite, à leur époque, de provoquer une rupture esthétique radicale, et de nous renvoyer au sens de la démarche artistique. Si l'art contemporain a tendance à toucher l'esprit avant le coeur, je ne vois pas en quoi une paire de "gambettes" croûteuses  et gullivériennes descendant la Canebière ou une serpière pourraient évoquer en nous une quelconque émotion ...et j'ai l'impression qu'aujourd'hui l'art est une activité purement spéculative, qui permet à quelques bourgeois en mal de sensations de se singulariser du vulgaire bon peuple ! Si François Pinault, le milliardaire français, adore les Mickey en inox de Jeff Koons, j'avoue que je mettrais 99,99 % des oeuvres du fantasque américain à la ferraille et que je nettoierai le Palazzo Grassi, avec la serpière de Marc Quer !
Je ne sais pas si la plus longue avenue du monde mérite cet hommage pictural mais répondez à ce QUIZZ sur la peinture, avant d'admirer ce "speed painting", peut-être une future star de l'art contemporain naît devant vous ...au point où on en est !

Tag(s) : #Peinture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :