Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
















Et nous voilà arrivés à New-York, depuis avant-hier. Après un voyage un peu long, notamment du fait que nous sommes restés 6 heures, en transit, à Madrid Bajajas
, superbe aéroport international, presque tout neuf. A JFK airport, nous avons pris le supershuttle, un van qui fait office de minibus, bon marché (35$ pour deux personnes) et qui nous amena à l'adresse exacte de notre lieu de villégiature, en loccurence juste au-dessus de Central Park, à Harlem, près de Lexington Avenue. Harlem, quartier qui avait connu une terrible crise, de 1970 à 1990, rongé par la drogue et la violence, la pauvreté et la ghettoïsation, commence à sortir la tête de l'eau, et voit un retour de la classe moyenne qui profite d'un prix de l'immobilier moins prohibitif que dans d'autres quartiers. Mais les stigmates de la crise sont encore très présents et il n'est pas rare de voir des magasins délabrés, des locaux abandonnés ou des vieilles demeures décrépites. Mais le quartier a retrouvé son calme et on peut s'y balader sans problème même la nuit.
Hier, les américains, surtout la commununauté française, très nombreuse à New-York, fêtaient le Bastille Day, un jour avant notre fête nationale, et fut  l'occasion pour nous, d'aller visiter Brooklyn
, borough au sud-est de Manhattan, où les festivités avaient lieu, dans Smith Street,












de Caroll Gardens à Pacific Avenue. La suprise de voir, en pleine rue, des barbecues avec merguez, andouillettes et brochettes, et des pichets de rosés qui coulaient à flots, au son de groupes de jazz, tout cela sponsorisé par Ricard. Des terrains de pétanque avaient été mis en place, dans la rue, avec sable et rondins en bois, et nous avons croisés, évidemment, de nombreux français qui vivaient dans Big Apple.












Une guillotine avait même été dressée, pour l'occasion, et Eulalia s'est prise pour Marie-Antoinette !















Quartier agréable que le nord-ouest de Brooklyn, très résidentiel, avec ses maisons typiques du début du siècle dernier ombragées par de nombreux arbres. A noter que les new-yorkais vivent pas mal dehors. A Harlem, les habitants, le soir, restent souvent devant leurs escaliers, prendre le frais pour taper la discute, la journée, les trottoirs sont envahis par de nombreux marchands ambulants, musiciens qui font de la rue, un espace économique, culturel et social à part entière.
Continuant sur
Atlantic Avenue puis sur Hick Street, nous sommes arrivés dans un des quartiers les plus prisés de New-York, en face de Manhattan dowtown, avec une vue assez incroyable sur la forêt de gratte-ciel qui toisent les cieux ! Empruntant la Brooklyn Heights Promenade, balcon coincé entre l'East river et des résidences typiques du 19eme siècle, nous déambulons, fascinés par ce panorama qui s'étend, au loin, de la statue de la liberté jusqu'au pont de Brooklyn, en passant par les élégants édifices qui s'élancent vers les nuages.



 Nous empruntons, bien sûr, le célèbre Brooklyn Bridge, avec son architecture si caractéristique,














 et nous finissons au Seaport, à Manhattan, sur des chaises longues, à l'ombre, admirant les bateaux qui remontent l'East River, l'horizon barré par le Brooklyn bridge et les Water Falls, casacades provisoires qui peuplent la baie de New-York.












Bref, une belle journée, assez paradoxale puisqu'elle se déroula sous le signe de la France !

Avant de traverser le Brooklyn Bridge, testez vous sur votre connaissances ponts dans le monde en répondant à ce
QUIZZ.





Tag(s) : #NEW-YORK

Partager cet article

Repost 0