Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog























L'automne est mélancolique. Dimanche dernier j'ai revu un documentaire sur Romy Schneider, par hasard, sur la 5. Images furtives et lointaines, souvenirs d'une actrice aux multiples facettes. La douceur sucrée de Sissi, qui  lança sa carrière, la jeune femme folle amoureuse du solaire Delon, la maîtresse de la Piscine, la muse de Luchino Visconti, la Rosalie de César, la libre femme d'une histoire simple, la passionnée de l'Important c'est d'aimer, l'Hélène des Choses de la vie, rieuse et amoureuse, Clara, l'immolée du Vieux Fusil ...que restera-t-il de cette actrice peu connue des jeunes générations, peut-être un regard, solaire et sombre, cherchant la chaleur d'un amant, le soutien d'un ami, la quiétude d'une vie paisible ...le destin tragique de Romy se résume dans cet éphémère moment de bonheur, sur les routes de Dordogne, en compagnie d'un autre disparu, Philippe Noiret, et du chien Marcel, accompagnée par la douce mélodie de François de Roubaix...

 

Tag(s) : #Personnalité

Partager cet article

Repost 0