Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




 

La possible nomination de Jean Sarkozy à la tête de l'EPAD, Etablissement public d'aménagement du quartier de la Défense, déchaîne, depuis quelques jours, une tempête médiatique initiée par François le Béarnais.



 Il faut dire que Jean a connu, depuis 3 ans, une fulgurante ascension ! Originaire du populaire quartier de Neuilly, Jeannot a connu une enfance difficile, entre un père absent et et une mère corse … Son maquis à lui furent les dangereuses rues neuilloises pleine de cailleras !




Mais papa devenu président, l'horizon s'est soudain éclairé … On lui vole son scooter à Paris ? Pas de problème, la police scientifique s'occupe de l'affaire et l'engin vite retrouvé ! Il est accusé de délit de fuite après un accident de la route ? No problemo, il est relaxé par le tribunal et son accusateur condamné à payer une amende de 2 000 euros pour avoir eu l'audace de charger ce brave Jean.



Petit Jeannot et donc devenu grand, avec un nom magique qui comme la formule d'Ali Baba,



 ouvre toutes les portes et l'immunise contre toutes les attaques.

Elu conseiller municipal de la Mairie de Neuilly en 2008 puis, dans la foulée, conseiller général des Hauts de Seine, Sarko Jr n'en finit pas de grandir.

Il faut dire que Jean a quelques atouts. Si il a redoublé sa première, puis sa deuxième année de droit, il compense largement sa paresse estudiantine par un nom qui lui tient de diplôme,



 autrement plus efficace qu'une obscure licence de droit, sans compter une plastique sans faille, blondinet viscontien, qui ferait pâlir d'envie Michël Vendetta



et en fait le héros des midinettes du XVIeme et de toutes les belles mères de la France d'en-haut.



Mais le titre de conseiller général ne suffit pas à Jeannot de Paname,qui brigue désormais une prestigieuse présidence, celle de l'EPAD, qui pilote l'urbanisme du quartier de la Défense au lieu des affaires parisiennes. Ses détracteurs stigmatisent son peu de compétence et sa jeunesse pour cette fonction ? Que nenni, car même si Jean est un peu cancre, et qu'il a redoublé toutes ses années de droit, le talent ne se mesure pas à quelques nombreux examens ratés, mais à l'awaritude vandammienne,



et au prestige du géniteur, qui est tout de même à l'Elysée.
Et puis les français en ont  marre des énarques bardés de diplômes et des gérontes qui trustent tous les postes importants, il faut laisser leur chance à de vrais hommes de la rue, à des jeunes représentants de cette France d'en bas qui compenseront leur cancritude par un dévouement sacré à la cause publique et une abnégation sans faille !

Et puis si des obscurs étudiants, qui cumulent les diplômes, se retrouvent au chômage alors que notre Jeannot, qui n'a que son bachot, pour son futur prestigieux boulot, ils n'avaient qu'à se donner la peine de mieux naître, Na ! Bon sang ne saurait mentir !
 Vive la République ...bananière !


 


La dure enfance de Jeannot de Paname ...


Tag(s) : #Personnalité

Partager cet article

Repost 0