Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

dsk-sex.JPG

 

Dimanche matin, coup de tonnerre dans un ciel d'azur, Dominique Strauss-Kahn, directeur du F.M.I, futur candidat des socialistes pour détrôner Sarkoléon

 

sarko-1-sarkoleon.JPG

 

leader d'une gauche socialiste décomplexée, ralliée aux dogmes libéraux, assumant la fortune de sa femme, avec sa Porsche à 100 000 € et ses costards à 35 000 € pièce, vient de se faire choper la main dans le wonderbra et le Popaul dans la gaine, dans la lointaine et puritaine Amérique !

Alors qu'en France, la galipette fait rigoler tout le monde, et que les politiques sont, un peu et même beaucoup, au-dessus des lois, voilà que le Français moyen, découvre avec stupeur, que pour ses supposées agapes sexuelles sous la contrainte, le sieur DSK risquerait 74 années de prison !!

 

charles prince funny

 

Une peine de malade pour un flirt un peu poussé voire une fellation en gestation, voilà qui surprend le français habitué à plus de légèreté et peu au courant du féroce puritanisme qui règne aux USA !

DSK, un queutard ? C'était de notoriété publique, et Jean Quatremer, en 2007, avait mis l'accent sur le donjuanisme de l'ancien maire de Sarcelles et sur ses postures envers les femmes, parfois proche du harcèlement ! D'ailleurs, la romancière et journaliste Tristane Banon avait, dans une émission d'Ardisson, révélé qu'un homme politique l'avait sexuellement agressé, en 2002, tout le monde reconnaissant la marque de l'ancien ministre de l'Economie ! Mais dans notre "douce France", comme dans l'Italie de Berlusconi, un homme politique à la virilité débridée, et plutôt un signe de puissance et de fierté, reflétant ce vieux fond de culture machiste encore très pregnant dans nos pays latins, où si l'égalité des sexes existent, l'homme est encore un peu plus égal que le "sexe faible" !

Le microcosme parisien ne fut jamais choqué par les maîtresses de Mitterrand, entretenues sur les deniers de la République, ni d'ailleurs par les frais de bouche stratosphériques d'El Chi, à la Mairie de Paris, puisqu'en France,  le "bien boire, bien manger" et forniquer font partie du patrimoine immatériel national et provoquent plus l'hilarité graveleuse que l'émoi scandalisé !

cochon

 

Mais voilà, les USA sont très loin de cette culture latine phallocrate, où l'homme politique disposerait encore d'une sorte de "droit de cuissage" sur la gente féminine, en toute impunité ! Là-bas, le puritanisme y est féroce et on ne rigole pas sur l'égalité des rapports homme-femme ...Souvenons-nous de la chute de Gary Hart, candidat au primaire démocrate, et victime d'une belle blonde, ou du procès pour viol d'un Kennedy, qui fit scandale, il y a 20 ans, voire de l'humiliation publique qu'avait suivi Bill Clinton après l'affaire Monica Lewinsky !

 

clinton-lewinsky.JPG

 

En France, on aura jamais vu un homme politique tomber pour des histoires de "cul", ni d'ailleurs pour d'autres histoires, vieux réflexes pavloviens qui se nourrissent encore des pratiques monarchiques, où l'homo politicus n'était pas soumis aux mêmes lois que le commun des mortels, et pouvaient vaquer, tranquillement, à ses occupations diverses et variées, parfois peu en accord avec la morale commune !

Et c'est peut-être ce qu'a oublié DSK, intouchable dans sa Douce France, très vulnérable dans l'Amérique puritaine, puissance virile adulée ici, suspecte là-bas, pays où si les puissants peuvent se payer des avocats "first class" et monnayer leur innocence en plaidant "coupable", peuvent aussi trébucher et être livrés à la vindicte populaire,  comme n'importe quel américain, chose peu envisageable dans notre hexagone, où les hommes politiques vivent en lévitation, au-dessus des lois !

C'est plus cette violence abrupte de la procédure accusatoire américaine, frappant le grand Kahn, qui a choqué les français, que la présumée agression sur une simple femme de ménage, qui pour quelques turlutes refusées, risque de faire tomber un prétendant à la fonction suprême ...Terrible conséquence pour une cause si futile ...

J'ai de la compassion pour la possible victime et de la peine pour la déchéance dskienne, qui, "à oualpé", sortant de la douche, a peut-être cru que cette simple femme aux formes généreuses, le temps d'une pulsion lubrique,  ne pouvait se refuser au futur président de la République française !! La domestique aurait accepté sans broncher les honneurs de son Maître, la citoyenne l'aurait griffé et accusé, le traitant comme un vulgaire violeur ! Deux approches différentes des rapports homme-femme, un choc des civilisations qui vient de frapper de plein fouet la maison DSK ...

Présumé innocent, le temps judiciaire risque d'être long pour le condottiere français, et clôt définitivement ses ambitions présidentielles, ouvrant la voie à François le Batave ...

 

hollande sex

 

DSK avait gagné le Gérard du Queutard 2011 ...prémonitoire ?

 

 

 

 

 



Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0