Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Famille Grisendi, Pierre Gortchakoff

(Marie Sinitzki, Alexandre Sinitzki, Victorine Griaznoff, Linda Grisendi, Irène Gortchakoff tenant, dans ses bras, Victorine Gortchakoff. Pierre Gortchakoff, Aderito Grisendi, et Dimitri Sinitzki).

 

Vieille photo de famille, prise en 1925, certainement à l'Impasse du Télégraphe, Butte du Cap-Pinède, à Marseille, avec le "papé" Aderito, sa clope au bec et son accordéon, accompagné de ses deux beaux-fils, Pierre Gortchakoff et Jean Sinitzki

Les chants populaires étaient fort prisés dans la culture russe et mon grand-père, Pierre Gortchakoff, narre souvent, dans son Journal, des veillées entre russes exilés, agrémentées de chants. 

Dans les mains de Pierre, on peut noter la forme triangulaire de la caisse, ce qui correspond à la Balalaïka russe, instrument rustique, aisé à fabriquer et très populaire chez les russes.

Concernant cette guitare russe, j'ai, dans les archives familiales, un curieux message adressé,  , le 23 août 1922, à :

Herr Victor Cheremisovo,

Consulat de Russie

55, rue Grignan

Marseille

par un certain Julius Henrich Zimmermman, tenant un magasin d'instruments de musique à Leipzig !

 

cheremisov-marseille.jpg

 

Julius Heinrich Zimmermman n'est pas un inconnu, puisque né en 1851, il créa son premier atelier de fabrication d'instruments de musique à Leipzig, et eut vite une réputation à Saint-Petersbourg et à Moscou ! Il fut même décoré de l'Ordre Saint-Stanislas, par le Tsar Nicolas II !!

 

Voici ce que Zimmerman dit dans son message :

 

lettre-russe-27-2.jpg


23 août 1922

A Monsieur Victor Cheremisovo,

 

J'ai reçu votre lettre certifiée du 14 de ce mois, je vous informe que la guitare que vous avez demandée a été envoyée le 3 de ce mois et envoyée par la poste! A propos de cet envoi j'ai écrit au bureau de poste local et j'espère que vous la recevrez très bientôt si elle ne vous est pas arrivée entre temps.
Mes respects modernes

 

Signé : le représentant de Julius Heirich Zimmermman, Leipzig.

(Traduction: Antoine Camper, arrière petit-fils de Basile Koutchenkoff)

 

  Curieux message dans les archives familiales ...Car qui était Victor Cheremisov ? Un fonctionnaire du consulat russe de Marseille ? Un ami à mon grand-père ? Riche alors, car commander une guitare chez Zimmermman, à Leipzig, devait coûter fort cher ! 

Quant à la balalaïka de mon grand-père, c'est sa mère qui lui avait envoyée, de Stretensk !

 

 

Tag(s) : #Pierre Gortchakoff

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :