Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

hollande-sarkozy.jpg

 

 François Hollande est notre président de la République depuis dimanche dernier. Mais par rapport à la dernière grande victoire présidentielle à gauche, en 1988, point d'euphorie ou d'enthousiasme débridé, car c'est l'anti-sarkozysme qui l'a fait roi, plus que son programme. Dans ce contexte morose, ou les dettes explosent, l'horizon de l'austérité menace. Notre batave de président ne connaîtra pas d'état de grâce, lévitation qu'avait connu l'ermite errant, son socialiste de prédécesseur.

 

bebete-mitterrand-show.jpg


Les législatives approchent et je ne doute pas que François II le corrézien, aura une majorité à l'assemblée, malgré un remuant Mélenchon, qui s'apprête à défier Marine Le Pen à Hénin-Beaumont, pour que le "buzz" continue autour du Front de Gauche.

 

melenchon grimace

 

Mais c'est surtout la situation de la Grèce, qui va préoccuper notre nouveau président. Ruinée et ingouvernable, le bateau grec coule, sans capitaine. Les partis anti-européens sont entrés en force, au parlement, notamment une force néo-nazie, Aube Dorée, qui me rappelle la situation de l'Allemagne en 1932. Les crises économiques alimentant, mécaniquement, les partis radicaux, qui promettent toujours des lendemains qui chantent. Or, la Grèce n'a plus le choix, une austérité sévère est inévitable ! Les JO d'Athènes, organisés en 2004, qui auront coûté 9 fois plus cher que ceux de Barcelone, en 1992, symbolisaient bien cette insouciance hellène, cette dolce vita permanente, alimentée par une classe politique corrompue et incompétente.

Or, une sortie de la zone euro de la Grèce risque d'avoir de graves répercussions sur l'ensemble de la zone, faisant monter en flèche les taux d'intérêts des dettes souveraines, mettant en mal le Portugal, l'Espagne, l'Italie, puis la France ! Car dans tous ses pays, les dettes publiques ont explosé depuis 30 ans, passant, dans notre hexagone de 20 % du PIB, en 1981 à 90 % aujourd'hui.

 

poutou bisou bisounours

 

Pourquoi cette explosion ? Car nos pays sont désormais concurrencés par des pays émergents, nos industries délocalisent, et nos systèmes généreux de protection sociale coûtent de plus en plus chers. Comme nous ne produisons presque plus rien dans l'Hexagone, le seul moyen de soutenir notre croissance reste le crédit, avec des exemples extrêmes comme aux USA ou en Espagne, où les banques ont prêté à tour de bras à des ménages insolvables pour relancer l'immobilier.

Evidemment, nous ne pourrons pas, ad vitam aeternam, mener cette politique de fuite en avant, qui nous amènerait dans le mur, comme les grecs.

Tel sera le défi de notre nouveau président, redonner espoir, alimenter la croissance sans creuser un peu plus les déficits ...un défi quasi-impossible !

 

francis-lalanne

 

Pourquoi François Hollande a-t-il gagné l'élection ?

 

 

 

 


Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0