Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

bella-italia-piaggio.JPG

 

La chanson italienne a un statut un peu spécial, en France, avec ses tonalités chaudes et ses voix de baryton qui tendent vers un grave caverneux ! On se se souvient tous du Ti amo d'Umberto Tozzi, qui a égayé nos boums adolescentes, dans lesquelles filles et garçons attendaient avec impatience ce "slow time", où quelques mains balladeuses voletaient et quelques baisers ou plutôt patins passionnés s'échangeaient !

 

J'ai d'ailleurs remarqué que ces "slows" avaient disparu des fêtes adolescentes, trop ringards pour les nouvelles générations, qui préfèrent le "boum boum" technoïde aux douces mélodies romantiques !

Il y avait aussi le duo sympathique Al Bano et Romina Powers, attelage singulier entre Al avec son grand col, la chemise ouverte, laissant entrevoir une généreuse moquette, et la légère Romina qui faisait très écolière !

 

 

Pino D'angio incarnait cette gravité  transalpine, dans la voix, qui s'accordait avec les premiers rythmes disco ...

Et puis il y eut Eros Ramazzotti et sa voix puissante, qui séduisit la France avec son album "Tutte Storie", avec son single "Cose della vita" et qui réhabilitait le romantisme transalpin !

Zucchero emmena son originalité musicale et sa tignasse léonine, petit diablotin au rythme anglo-saxon !

 

 

Il y avait bien les Maîtres Pavarotti et Boccelli, ténors qui s'aventuraient dans la variété, et vivaient per lei ...

Il eut aussi Laura Pausini et sa Solitudine, rare femme à faire son chemin dans cette mâle chanson italienne qui se pare d'un nouveau venu,  Tiziano Ferro, éphèbe qui réhabilite la gravité rauque des tonalités latines ! Enjoy Tiziano ...et la musicialité inimittable de la langue italienne ...



 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 


Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost 0