Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le 17 février 1909, le chef Apache Geronimo s'éteint à Fort Sill en Oklahoma, à l'âge de 80 ans, dans la réserve des Chiricahuas.
Il était le dernier symbole de la résistance indienne à l'impérialisme blanc, fier guerrier  portant haut les valeurs de son peuple. Son nom de guerre, il l'a puisé dans la tragédie qui le frappa en 1858. Sa femme et ses trois enfants, massacrés par l'armée mexicaine, sous la bénédiction de Saint Jérôme. Alors que la civilisation Apache se meurt sous les coups terribles des soldats bleus, que le grand Cochise se rend, Geronimo, indomptable, défiera jusqu'au bout le Blanc, combat crépusculaire perdu d'avance, dernier soupir de cette civilisation indienne qui a régné si longtemps, sur les grandes plaines de l'Ouest.

Les Shadows  jouent Apache.

 

Tag(s) : #Livres

Partager cet article

Repost 0