Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  La Chine, nouvel atelier du monde, colosse aux pieds d'argile, connaît certes, une croissance à deux chiffres, mais au détriment d'une bonne gouvernance écologique. Le Vice- ministre de l'Environnement, Pan Yue a, dernièrement, dressé un véritable réquisitoire contre "un modèle de croissance entraînant  inéluctablement de graves dommages environnementaux" ! '

Dans un pays où la censure est la règle, le secret, une seconde nature, qu'un officiel chinois souligne ce problème, c'est que ça doit être vraiment grave !!

 

En effet, il faut savoir que les 5 villes les plus polluées au monde sont chinoises, et le problème de l'eau sera le défi du XXIeme siècle..la majorité des grands fleuves chinois connaissant une pollution hors-norme. Pékin, connaît plusieurs fois par an, des tempêtes de sable, conséquence d'une déforestation massive, qui couvre la capitale d'un manteau de particules jaunâtres !

L'an dernier, le journal Time, a dressé la liste des 100 personnalités qui compteront pour l'avenir du monde. Un certain Ma Jun, inconnu au bataillon, était présent, à côté d'Al Gore et de Nicolas Hulot. Ma journaliste écolo, est devenu la conscience verte de Pékin.  Directeur d'un Institut des affaires de l'environnement, ce Robin des Bois vert agit en marge des autorités chinoises et stigmatise l'état écologique calamiteux de son pays, les pratiques scandaleuses des conglomérats chinois, mais aussi, l'attitude cynique de l'Occident dont les multinationales se débarassent de leur déchet dans l'Empire du Milieu.

Ségolène ne s'est pas trompée lors de son voyage en Chine, elle a tenu à rencontrer le jeune journaliste dont la notoriété ne fait que grandir ! Le jeune chinois est lucide sur l'internationalisation des problèmes environnementaux, et précise :

" La pollution ignore les frontières. Face au réchauffement climatique, la Chine devra prendre ses responsabilités"

Hier, lors de la clôture de la Conférence Internationale sur le réchauffement climatique, à l'Elysée, devant 200 participants issus de 60 pays, Jacques Chirac a lancé "l'Appel de Paris", qui met en garde contre les dangers des atteintes à l'environnement, et propose de créer une "Organisation des Nations-Unies pour l'Environnement". Le Président français, dans une veine très gaulliste, a condamné certains pays riches, les USA et le Canada pour ne pas les nommer, pour leur aveuglement , et a fustigé "un certain libéralisme ambiant qui permet d'excuser tous les abus et toutes les erreurs". (Décidément, le Chi tape toujours aussi dur sur les ricains, le père Charles serait content !)

Ma Jun était présent, hier, à Paris, pélerin de l'Environnement, il rappelera aux Occidentaux que la Chine ne doit pas être considérée comme le dépotoir du Monde !

Tag(s) : #Personnalité

Partager cet article

Repost 0