Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 Abou Hamza, surnommé le "capitaine crochet", imam radical de la Mosquée de Finsbury Park, à Londres, a été arrêté en mai 2004, après des années de prêches incendiaires contre ces "chiens" d'occidentaux et ses prises de position en faveur d' Oussama Ben Laden. Début 2006, il a été condamné à 7 ans de prison par la justice anglaise pour incitation au meurtre et à la haine raciale. Cet ancien combattant en Afghanistan, ce qui lui a coûté une main, se livrait depuis quelques temps à des discours fanatiques et haineux, prônant l'établissement du Califat en Grande Bretagne.

Boubou, pour les intimes, n'a pas toujours mené une vie en adéquation avec les principes religieux. D'origine égyptienne, il est venu à Londres en 1979 où il s'est distingué en tant que videux de quelques boîtes londoniennes ! Ce joyeux drille d' Abou a eu la révélation en Afghanistan, en combattant les soviétiques impies ! Figure emblématique du Londonistan, dès le début des années 90, l'imam manchot va se livrer, alors, à des prêches incendiaires, dans sa base de Finsbury Park, qui a vu passer Zacarias Moussaoui (condamné à vie aux USA pour son implication dans des actes terroristes) et Richard Reid, l'homme à la basket piégée qui a tenté de faire sauter un Paris-Miami, en décembre 2001.

Ce farceur de "capitaine crochet" promettait un "long chemin sanglant", pour établir le Califat en Grande-Bretagne, et conseillait à ses ouailles de "saigner" l'ennemi quitte à prendre un couteau de cuisine pour égorger les non-musulmans, femmes et enfants compris !

Cette semaine, à Londres, le nom du religieux manchot est revenu dans le procès de 6 apprentis-terroristes, jugés pour avoir organisé les attentats kamikazes, ratés, qui devaient ensanglanter Londres, le 21 juillet 2005. Le chef de la bande, un certain Muktar Said Ibrahim a longtemps fréquenté la mosquée de Finsburry, et a certainement goûté au brouet nauséux et détonnant de Boubou !

Comment cet Hitler musulman a-t-il pu tenir, pendant des années, des discours qui furent de vrais appels au meurtre sur le sol pluvieux du Royaume- Uni ?  Si des restrictions existent en ce qui concerne la liberté d'expression en Angleterre, force est de constater qu'elles sont appréciées, par la justice anglaise, avec un laxisme qui dérouterait plus d'un français et rares sont les contrevenants à la loi "british" qui sont condamnés pour des propos exotiques  ! En résumé on peut quasiment tout dire ! De plus, l'angleterre qui a une législation généreuse en ce qui concerne le droit d'asile, a recueilli, sur son territoire, tous les fêlés de Dieu, les djihadistes enturbannés et autres agités du bocal qui veulent établir le Califat sur Terre, notamment le syrien Omar Bakri, alter-ego d'Abou Hamza !

Mais depuis les attentats du 7 juillet 2005, qui ont fait 56 morts et 700 blessés, les autorités britanniques ont décidé de réagir face aux fous d'Allah du Londonistan, qui par leur harangue haineuse et hystérique exacerbaient les tensions religieuses et les haines raciales ! Une nouvelle loi antiterroriste a été votée, le 17 février 2006, remettant en cause les sacro-saintes libertés civiques !

Entre les libertés et la sécurité, Blair a choisi !

Mais il n'empêche que l'histoire de ces prêcheurs fous, souligne les dérives du communautarisme à la britannique, qui accueille sans intégrer. Hier, dans le journal gratuit 20 minutes, un sondage illustrait que 37% des musulmans britons préfereraient que la loi islamique s'applique sur le sol anglais ...

A lire, l'article de  Gilles Kepel, spécialiste du monde arabe, sur le multiculturalisme anglais.

 

 

Tag(s) : #Personnalité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :