Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog



Juste avant d'aller visiter les Marchés de Trajan, nous nous dirigeons vers le Palazzo Massimo, près de la gare Termini, qui dispose d'une collection archéologique exceptionnelle. Statues de marbre, comme celle de l'Empereur Auguste, que j'accompagne de ma modeste personne, ou de bronze, avec ce beau pugiliste, qui nous rappelle que le "noble art" plonge ses racines dans la nuit des temps !



Belle architecture que ce Palazzo, avec une cour intérieure, rectangulaire, autour de laquelle s'est bâtie le Palais.



De belles fresques parent les murs de l'édifice, et un magnifique catafalque à l'air de sortir de la nuit des temps.



avec ce visage marmoréen qui m'interroge du regard !



Du palais Massimo à la Piazza della Republica, il n'y a qu'un pas. La Fontaine des Naïades se dressent au centre d'une construction semi-circulaire,



bordée par un édifice religieux qui ne paie pas de mine, de l'extérieur, la Basilique Sainte-Marie des Anges et des martyrs,



qui se distingue, non pas sa façade défraîchie, mais par ses lourdes portes. A l'intérieur, la majesté des lieux frappent le commun des mortels et l'empreinte de Michelangelo plane sur le saint édifice.



Les thermes de Dioclétien sont malheureusement fermés et nous descendons, d'un pas léger, la Via Nazionale, vers les marchés de Trajan, avec quelques singulières créatures qui nous toisent, au Palais des Expositions, qui fête Darwin, du 12 février au 3 mai 2009.



Via IV Novembre,  une Madonna con  bambino chère au grand Bellini nous invite au Quirinal, mais nous n'aurons pas le temps de mirer les chefs d'oeuvre du maître vénitien.




Les Forums  de Trajan, furent construits sous l'empereur du même nom, au début du IIeme siècle, après J-C, et constitutaient un haut lieu de l'activité commerciale de la cité impériale. L'entrée se compose d'une grande salle voûtée, avec ses briques rouges, typiques des constructions de l'époque. Un tel gigantisme dans l'architecture fut d'ailleurs rendu possible par l'invention d'un ciment très résistant, à base de poudre volcanique, la pouzzolane, inventé au IIeme siècle avant J-C.



Les marchés de Trajan font bénéficier, aux visiteurs, d'un superbe panorama sur le Palatin et le monument à Victor Emmanuel II. Construit à la fin du 19eme siècle, ce colossal édifice célèbre l'unité italienne et le premier roi de la nation transalpine.





,entourée par une garde rapprochée de pins parasols à la verte chevelure ! Le panorama, d'en haut, est saisissant, sous ce ciel menaçant.





Les chats romains peuplent ce gigantesque ensemble perclu de galeries et de cavités, souvenirs lointains des antiques échoppes qui garnissaient le marché de Trajan, haut lieu du shopping impérial !



Il gatto surveillait du coin de l'oeil, Eulalia, qui l'apostrophait avec un curieux langage, assez différent de l'idiome de Dante !



Sur l'esplanade pavée, une colonne, esseulée, toise de ses siècles, les petits français !



Nous quittons nos amis les chats, pour escalader le monument à Victor Emmanuel II, qui jouxte la Piazzia Venezia. Ce colosse architectural contraste avec son antique entourage. Nous gravissons péniblement les marches du monument, déjà fatigués par notre périple pédestre. L'escalade vaut surtout pour le panorama, puisque l'édifice fait 70 mètres de haut pour 130 mètres de large !!



Tiens, un gabian romain qui se repose paisiblement sur le blanc monument, profitant d'une superbe vue sur le Colisée !



Nous redescendons par derrière, un petit tour sur la place du Capitole, et direction le Palatin, en suivant l'avenue Via dei Fori Imperiali, qui rejoint le Colisée. Le Palatin, une des 7 collines de Rome, fut le promontoire où résidait les empereurs. Perchés sur leur bulbe, les Césars pouvaient contempler d'en haut, la piétaille d'ici-bas ! L'ensemble de ruines bien que très dégradées, donne une idée de ce que fut la puissance romaine qui a dominé le monde durant près de 500 ans. Des portiques,



des temples,



un fratras de ruines entremêlés,



et ses jardins arborés, qui surplombent la ville éternelle.



Allez direction le Colisée, fin de notre parcours journalier ! De l'extérieur, cet édifice ovale a traversé les siècles, puisqu'il a commencé à être construit sous Vespasin, à la fin du Ier siècle après Jésus-Christ.



L'intérieur nous montre un Coliséum blessé par les outrages du temps.



Mais le vieux sage laisse entrevoir quelques vues superbes, par ses nombreuses percées !



Et je me prends à songer à l'antique puissance romaine, dans ce Colosseo qui a vu tant de combats de gladiateurs !



Le ciel, toujours menaçant,


non, nous n'irons pas à la Piazza del Popolo,



et nous attendons, fourbus, à côté de ce colosse muet, le bus pour rentrer à l'hôtel !





Impossibe de ne pas finir sur le combat ultime, entre Bruce Lee et Chuck Norris dans la Fureur du Dragon, dans le Colisée ! Miaouhhhhhh !

Tag(s) : #ROME
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :