Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vache-et-sarko.jpgSarkozy était venu tâter le cul des vaches, imposer ses mains, tel un rebouteux, sur le crâne des bovins, pour essayer de leur transmettre son fluide présidentiel ! Mais Nico n'a jamais trop eu la fibre paysanne comme El Chi ! Il a toujours été un vrai petit parisien,  qui a connu la dure loi de la banlieue, à Neuilly ! La campagne, pour notre cher Président, c'était plutôt le Parc de la Folie Saint James, dans sa chère ville, plutôt que la très populaire Butte Chaumont  ou le très prolo Square des Batignolles ! Pour notre agité de l'Elysée, la  nature se résumait à ces étendues de quelques hectares, où des pigeons adipeux mais téméraires, venaient lui quémander quelques pitances, lorsqu'il faisait son jogging ... Petit, il avait été marqué par la vision des Brésiliennes du Bois de Boulogne, des singulières dames, hautes perchées, qui hantaient les fourrets et les taillis ...quels curieux accoutrements paraient les atours de la France profonde, avait-il pensé ! Pourtant sur TF1, il avait bien vu des "vrais paysans et paysannes". La nuit, lorsque Cécila le virait de sa couche, il était bien obligé de se taper "Histoire Naturelle" sur la chaîne de son pote Martin ... et les gens du terroir ne ressemblaient guère à ces poules cariocas du célèbre bois ! On lui aurait menti à l'insu de son plein gré sur le vrai visage des campagnes hexagonales ? L'exemple des "agricultrices" de Boulogne, l'avait troublé ...
Sa campagne à lui serait donc urbaine et parisienne, loin de cette France profonde qui exerçait ces métiers bien curieux et souvent indécents !  Neuilly et le 16eme seront son pré-carré bucolique. La rue Montaigne et la Place des Vosges pour faire ses emplettes avec sa douce, le yacht de son pote Vincent, pour faire trempette à Malte, sa retraite américaine de Wellsboro pour se taper quelques "chiens chauds" avec ce grand fou de W ! Bref simplicité et humilité, deux valeurs qui ont guidé toute sa vie !
Samedi, l'agenda de Sarko prévoyait le salon de l'agriculture, assidument fréquenté par Chichi, qui aimait les flatulences bovines, symbole de cette France qui se lève tôt qu'il chérit tant ... Nico avait mal dormi, les voluptueuses paysannes brésiliennes du Bois venaient hanter ses rêves italiens et il aurait préféré faire la grasse matinée à l'Elysée, avec sa Carla ! La rencontre avec ce monde mystérieux l'inquiétait et l'excitait, en même temps. Il descendit de la Limousine, et vit un attroupement de gens curieux, habillé bizarrement. Il commença à serrer, avec ses mains de pianistes, des grosses paluches, des mains calleuses, des phalanges rugeuses qui heurtaient sa douce peau de nouveau-né. Et puis, au détour d'un béret, d'une gitane maïs, un homme, dans la foule, refusa sa présidentielle mimine et :

Le quidam : Ah non ... touche moi pas ...
Little Nico : (comme si de rien n'était.) : Casse-toi !
Le quidam (Vener.) :Tu me salis ...
Le Petit Nicolas (naturel ...) : Alors casse-toi, pauvre con !

Et voila que notre Sarko  après cette joute pleine de classe et de retenue, continua son périple journalistico-fermier, traçant son sillage dans ce troupeau hébété ! Après les nouvelles races bovines, les Organismes Génétiquement Modifiés, voici notre nouveau Sarko, télévisuellement modifié, syncrétisme vivant entre Sarkozy et la racaille, Nico la Sarkaille était né, devant nous ... Lamartine doit se retourner dans sa tombe !

Avant de regarder cette scène émouvante, répondez à ce QUIZZ sur les animaux de la ferme ...Beeeeh ...

envoyé par DTS_Kassoit
Tag(s) : #Actualité

Partager cet article

Repost 0