Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

miguelito-loveless.jpg

Qui ne se souvient pas des machines de mort raffinées et psychédéliques inventées par le célèbre Miguelito Loveless, ennemi implacable de la race humaine et de ses représentants, James West et Artemus Gordon, dans la célèbre série TV, Les mystères de l'Ouest ? Ce savant fou, mélange de difformité physique et d'intelligence hors norme, incarnait un personnage archétypique, assez représentatif de l'époque de la guerre froide, le maître du monde ! De nombreuses séries et films des sixties reprennent cet idéal-type, mi-homme, mi-dieu, démiurge mystérieux qui dispose d'armées souterraines, de laboratoires enfouis, de réseaux occultes ! James Bond, Flint, OSS 117, mais aussi les Chapeau Melon et bottes de cuir, Homme de l'atlantide ou autres Envahisseurs, mettent en scène ces héros poétiquement maléfiques des temps modernes, ces organisations spectrales ou extra-terrestres qui instrumentalisent la science à des fins destructrices ou impérialistes.

On peut se demander pourquoi ces années là ont vu apparraître ce type de personnage disparus aujourd'hui. La guerre froide et la menace soviétique, la fascination pour la technologie, l'effrayante perspective d'une guerre nucléaire, l'horizon spatial, la possibilité d'une vie extra-terreste alimentèrent l'imaginaire occidental sur ces êtres tout-puissants, qui voulaient asservir le genre humain !

Avec la fin de la guerre froide, la chute de l'URSS, ces maîtres du monde ont progressivement disparu, laissant la place à des séries beaucoup plus réalistes, séculières, avec des héros plus triviaux, ou s'épuisant dans l'écume du quotidien  ! Les nouveaux héros du mal ont perdu leur transcendance, leur céleste diablerie pour s'incarner aujroud'hui dans la figure monstrueuseusement normale du serial killer, archétype du barbare sécularisé, qui peut se cacher sous le visage bienveillant et commun d'un Michel Fourniret ! Le tueur en série est bien aujourd'hui la face consumériste du Mal, violant, découpant, trucidant, démembrant à la chaîne avec une précision chirurgicale.
Le diable s'incarne désormais dans la personne singulière du psychopathe, esclave de sa libido macabre, au lieu de prendre le visage du démiurge fou, rongé par le pouvoir, destructeur de monde qu'étaient les Dr Loveless, les Hugo Drax ou autre Spectre.

 

Mais la figure du maître du monde n'est pas encore totalement épuisée, elle continue à se décliner dans l'univers mental occidental, sous l'impulsion des complotistes de tous poils, d'un Thierry Meyssan qui voit la main invisible de Washington dans les attentats du 11 septembre, ou des services secrets américains qui diabolisent un Ben Laden, prophète mystérieux, coupable de tous les attentas dans le monde !
Le renouveau des thèses du complot vont-elles faire renaître la figure de Miguelito Loveless ?



Tag(s) : #Série TV
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :